Article publié sur le site de l'association A Ciel Ouvert

 

Il est minuit à l’heure de l’univers

        Un Prophète demanda à Dieu de lui montrer les choses telles qu’elles sont. Pourquoi ? Afin d’affaiblir le pouvoir de l’illusion. Autant dire que cela équivaut à ne plus se mentir. En fait, qu’y avait-il de rassurant à penser que le Titanic ne coulerait pas ?  Le monde moderne est un avion en péril sans pilote dans le cockpit. Comment n’y aurait-il pas d’impacts ?

         Nous voulons la sauvegarde, l’espérance, la Présence : faisons face au réel, les yeux dans les yeux. Ne nous racontons plus d’histoires, la nôtre est amère de tant de moments cruciaux où les hommes préféraient l’illusion à la réalité. Ont-ils ralenti le mouvement de l’ombre ? Non, ils l’ont servie. Et les réveils furent douloureux... L’enflammement de Notre-Dame nous disait tant de choses…

        Oui, des signes des temps, nous en avons vu beaucoup : un système bancaire prédateur et défaillant, une technologie atomique sale et hors de contrôle, un climat que nous avons détraqué menaçant les récoltes, des « religieux » meurtriers et des politiques aveugles, une folie galopante … Jusqu’à escamoter le visage de la Vérité et de la Sagesse, pour lui subsister un monde virtuel ou imaginaire vide de sens.

           Le Maître, René Guenon, depuis les années 1930 a parfaitement balisé ce devenir[1]. Aujourd’hui sa vision est devenue des faits. Si notre humanité clôt une longue course commencée il y a plus de 64 500 ans, dans un même temps une nouvelle aube pointe. Le temps du menteur se termine, celui du Vrai resplendit à l’horizon. A nous d’être et/ou de semer les graines du futur.

           Se préparer ? C’est remettre la Vérité et la Sagesse au centre de nos vies. Vraiment. Avec l’exigence, la détermination et le sacrifice de l’ego — celui de nos limites, de nos mesquineries — auquel nous invite ce chemin de Vérité. Loin des formules toutes faites, d’une spiritualité de confort qui trouble l’âme plutôt qu’elle ne la guide. Que les masques tombent, que le Vrai se dévoile ! Car les forces de l’ombre et de la lumière vont, tour à tour, conduire chacun au seuil de lui-même — dans un inéluctable face à face avec sa propre vérité.

     Dans ce combat, chacun compte, chaque parcelle de lumière ouvre d’infinies perspectives. Ne vous isolez pas, ne vous renfermez pas, ne vous diminuez pas. Faites l’aumône même d’un sourire, portez haut la Foi, l’étendard de la Rahma, de la Miséricorde rayonnante d’amour. Invoquons, agissons : suivons le chemin lumineux qui mène au Cœur des cœurs.

           C’est un rendez-vous pour l’humanité, c’est un rendez-vous pour chacun d’entre nous. La voie des Prophètes depuis toujours, tout à la fois, nous préserve, nous illumine et nous prépare à ce moment : l’instant sacré où l’amour-lumière fête avec la matière purifiée leurs noces miraculeuses. Répondons présent, autant avec certitude qu’une profonde humilité, telles les vierges sages de l’évangile (Matthieu 25 ;1-13) car, à l’évidence, le Maître arrive.

 

     Si ton âme est assez pure et remplie d’amour, elle devient comme Marie, elle engendre le Messie.

                                                                  Mevlana Jâlal al-dîn Rûmi

       

         Le monde tremble une fois de plus. C’est autant de convulsions annonçant la nouvelle naissance ; les glacis de l’hiver miroitent les promesses du printemps. L’illusion de la vie ordinaire se fragmente devant nos yeux inquiets. Alors regardons au-delà, appuyons-nous sur ce qui ne meurt jamais : Je suis celui qui Est, Ego sum qui Sum (Exode. 3-14).

          Purifions nos pensées, nos actes, nos paroles — purifions-nous autant que nous le pouvons. Et soyons vigilant à qui nous confions notre conscience.

          

            Quant à lutter contre ce système sans principes ni valeurs : ne pouvons-nous pas enfin comprendre que, tel un dragon, il se nourrit de nos contestations ?

Ne participe pas aux ténèbres,

Mais rayonne la Lumière

Toujours et partout !

Alors les ténèbres disparaitront.

 

                                                                       Dialogues avec l’Ange, Entretien 25.

 

           Depuis toute éternité brille inaltérable et pur, au centre de l’être, le joyau de la Conscience. Lui, l’Unique.

                       « Ô pèlerin, néglige toutes les routes, sauf celle de l’Unité ! »

                                                                           Sagesse soufie

                                        

 

                                                                            Philippe Yacine Demaison

                                                                            Décembre 2020

 

 

 

 

 

[1] Cf : René Guenon, La Crise du Monde Moderne et le Règne de la quantité et les signes des temps.